enfantillages_1_Aldebert à mon grand étonnement, ne figurait pas encore dans mes chroniques, alors qu'il fait parti des artistes que j'écoute régulièrement. Alors réparons le manque grâce à la sortie de son dernier opus "Enfantillages" remplis de jolis duos (et un trio) avec des artistes dont le talent n'est plus à démontrer. Des textes bourrés d'humour, un projet mené à bien qui sort l'artiste de son univers habituel. On retrouve tous l'univers de l'enfance, toutes les phrases entendues et que nous répétons à nos chers bambins. Si on ne peut rien faire quand on est petit (avec Renan Luce), toutes les questions que nous posent les enfants sont présentes. Alors comment fait cet homme qui n'a pas encore d'enfant pour maîtriser ces pans de notre vie de parents ? La réponse dans l'interview ci dessous. J'ai peur du noir (avec Elodie Frégé et Vincent Baguian), mais ce qui ne fait pas peur aux enfants et que vous avez tous déjà  remarqué ce sont Les oiseaux dans les grands magasins. Super Mamie, me rappelle une mamie que j'ai très bien connue et qui s'est finalement envolée sans prendre toutes ses affaires.
Les Ogres ne font pas peur aux petits lorsqu'ils sont de Barback et la remueuse réveille les petits garçons et les petites filles. Mon coup de coeur est pour le duo avec Maxime Leforestier : Plus tard quand tu seras grand (On te dit que rien ne dure -Que le temps file à toute allure - Mais tu vois le temps qu'ça prend - Une heure assis sur un banc) à croire que le temps ne passe pas à la même vitesse suivant que l'on soit grand ou petit... Mistral gagnant n'a plus qu'à bien se tenir. Les questions traditionnelles ne trouvent pas de meilleures réponses que celles que l'on essaie d'apporter à nos mômes, la répartition entre le papa (les où et les quand) et la maman (les pourquoi et les comment) n'y changent rien : il y a des choses que l'on ne sait pas.
Monsieur Toulmonde avec Amélie les crayons (pourquoi les crayons ? Comprends qui peut ?) un zeste écolo pour une prise de conscience sur l'état de la planète. On y trouve aussi des recettes pour louper l'école. Boby Lapointe aurait aimé les mots mélangés, les amateurs de chats aimeront Pépette le chat qui mange n'importe quoi.
Alors faire un joli album c'est pas plus compliqué que ça (avec Anne Sylvestre). Quelle histoire de fou cet album qui se termine par le goûter extraordinaire servi avec Marcel Amont et Steve Waring qui assure le retour de Pépette. Un grand moment de plaisir que l'écoute de cet album très réussi musicalement. Toutes les mélodies vous entrent dans les pavillons et ne les quittent plus. Je vous le conseille en voiture pour les longues routes (les vacances approchent non ?) Laissez vous aller et craquez pour Aldebert. Un disque pour les grands et les petits mais attention, ne vous laissez pas distraire, car moi, tellement j'étais captivé par ces chansons on m'a volé mon nin-nin ! Je vais encore avoir du mal à m'endormir... Tant mieux, je réécouterai l'album !

Bonne nuit les petits...

En prime, l'artiste qui bouge en vrai :